Le pétrole, nouveau malheur des gorilles en RDC

Dans une clairière, une gorille femelle tient son bébé dans ses bras Gorilles de montagne dans le Parc national des Virunga
65 772 signatures

Fin de l'action : 22 mai 2014

Le Parc national des Virunga en République démocratique du Congo, classé au Patrimoine mondial de l'UNESCO, abrite 380 des derniers gorilles de montagne. Ceux-ci pourraient définitivement disparaitre si la compagnie pétrolière britannique SOCO venait à exploiter un bloc pétrolier malgré le statut et les lois protégeant le parc.

Mises à jour Appel

SOCO International (Conseil d'administration) Copie à : M. Joseph Kabila Kabange, Président de la République démocratique du Congo ; Commission européenne (Direction générale de la Communication)

“”

Afficher la lettre de pétition

La dense forêt tropicale de montagne du Parc national des Virunga est un des derniers espaces vitaux d'espèces menacées d'extinction comme les gorilles de montagne. Situé à l'est de la République démocratique du Congo et longeant le lac Edouard, le Parc national des Virunga est le plus ancien parc national d'Afrique. Il est classé au Patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1979 pour son exceptionnelle biodiversité : gorilles, hippopotames, éléphants, et autres espèces en voie de disparition. Mais le parc national et les riverains du lac Edouard voient leur existence menacée.

Fin 2011, la société britannique SOCO a obtenu un permis d'exploration pétrolière dans le cadre du contrat d’exploitation du bloc 5,  conclu en novembre 2007 avec la RDC. Accordée par décret présidentiel, la licence d'exploration concerne une zone dont 60% sont situés à l'intérieur des limites du Parc national des Virunga

L'octroi de cette licence viole deux lois nationales interdisant l'exploitation des ressources naturelles dans les parcs nationaux : l'ordonnance loi de 1969 relative à la conservation de la nature et le code minier de 2002. Au niveau international, l'UNESCO ne cesse de rappeler au gouvernement congolais « l'incompatibilité de l'exploration et de l'exploitation pétrolière avec le statut de patrimoine mondial » du Parc national des Virunga. 

Les administrateurs du parc et les populations locales luttent ensemble contre ce projet pétrolier car il détruirait non seulement la forêt tropicale des Virunga et son inestimable biodiversité mais aussi le lac Edouard et les moyens de subsistance qu'il procure aux habitants de la région.

Rappelons aux protagonistes de cette affaire l'illégalité de leur démarche et notre volonté de voir le Parc national des Virunga préservé


Contexte


Informations supplémentaires

• Présentation de l'UNESCO  Parc national des Virunga
• Décision de l'UNESCO  35COM 7A.4 Parc national des Virunga (République démocratique du Congo) (N 63)
• Accord signé par la RDC, l'Ouganda et le Rwanda  Plan d'action Gorille de montagne
• Cartes disponibles sur le  Site officiel du Parc national des Virunga
• Parc national des Virunga  Site officiel (en anglais)
• Code minier en RDC  Loi n° 007/2002 du11 juillet 2002
• Loi sur la conservation de la nature en RDC  Ordonnance loi 69-041 du 22 août 1969
• Situation en République démocratique du Congo  Résolution du Parlement européen
• Site officiel de SOCO International  Block V and the Virunga National Park

• Article de Slate Afrique  RDC – Affrontement meurtrier dans le parc de la Virunga
• Article de Slate  Du pétrole au Congo...
• Article de Courrier international  RDC : Maudit pétrole !
• Article de Congo Planète  Le pétrole du Parc national des Virunga est à vendre
• Article de Mediacongo  Pétrole des Virunga : revirement spectaculaire de Kinshasa
• Article du Vif  RDC : les gorilles du parc national des Virunga menacés par une exploration pétrolière
• Carnet de Colette Braeckman  A la rencontre des gorilles, héros des Virunga
• Article d'Afriquinfos  L'UNESCO appelle à la protection des sites du patrimoine mondial dans l'est de la RDC

 

Destinataires de la pétition 

Conseil d'administration de SOCO International plc

Rui de Sousa, Non-Executive Chairman
Michael Johns, Non-Executive and Senior Independent Director
Ed Story, President and Chief Executive Officer
Roger Cagle, Executive Vice President, Deputy CEO and Chief Financial Officer
Olivier Barbaroux, Non-Executive Director
Robert Cathery, Non-Executive Director
Ettore Contini, Non-Executive Director
Ambassador António Monteiro, Non-Executive Director
John Norton, Non-Executive Director
Dr Michael Watts, Non-Executive Director

 

En plus de signer la pétition, vous pouvez rédiger et envoyer vous-même un message à SOCO International plc grâce au formulaire de contact de la compagnie pétrolière 

 

Lettre

SOCO International (Conseil d'administration) Copie à : M. Joseph Kabila Kabange, Président de la République démocratique du Congo ; Commission européenne (Direction générale de la Communication)

Madame, Monsieur,

La société SOCO International plc projette d'exploiter le pétrole du Parc national des Virunga en République démocratique du Congo. D'après les plans publiés, 60% de la surface du bloc 5 dont l'exploration a été autorisée par décret présidentiel sont situés à l'intérieur des frontières du Parc national des Virunga.

L'expérience a mainte fois montré que l'extraction du pétrole dans des écosystèmes sensibles comme les forêts tropicales provoque inévitablement de graves dommages environnementaux. Quand bien même le bloc 5 est distant de 37 kilomètres de la zone des gorilles de montagne, l'activité pétrolière est une menace pour la survie des grands singes, espèce menacée d'extinction, ainsi que des autres espèces animales et végétales. La recherche scientifique a depuis longtemps établi la non-viabilité des écosystèmes limités à des zones de petites taille et non contiguës.

Le Parc national des Virunga est inscrit à la liste du Patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1979. Le projet d'exploration de SOCO International plc viole ainsi la convention de Paris du 16 novembre 1972 pour la protection du patrimoine mondial, culturel et naturel. Par ailleurs, l'exploration et l'exploitation potentielle du pétrole dans le bloc 5 sont illégales au regard de Constitution de la République démocratique du Congo. En effet, selon l'ordonnance loi de 1969 relative à la conservation de la nature et le code minier actuel datant de 2002, l'exploitation et la prospection de matières premières est strictement interdite dans les zones et réserves naturelles protégées.

Par ce courrier, je vous demande de respecter le droit national et international dans le cadre de votre projet. Dans ce sens, je souhaite voir Soco International plc mettre fin sans délai à toutes ses activités pétrolières, y compris la prospection, dans le Parc national des Virunga et à ses abords.

Je vous prie d'agréer, Madame, Monsieur, l'expression de mes respectueuses salutations.

Mises à jour