Pas de plantations de palmiers à huile à Tripa

Deux jeunes orangs-outans dans la forêt tropicale humide de Sumatra

24 mai 2012

Face à la pression internationale, le gouvernement d'Indonésie a restitué officiellement son statut de réserve naturelle protégée aux tourbières de Tripa. Sauvons la forêt avait recueilli et transmit 44.551 signatures aux autorités indonésiennes pour stopper la destruction de la forêt de Tripa et sa future conversion en plantations de palmiers à huile.

Face à la pression internationale, le gouvernement d'Indonésie a restitué officiellement son statut de réserve naturelle protégée aux tourbières de Tripa. Sauvons la forêt a recueilli et transmit 44.551 signatures aux autorités indonésiennes. Notre objectif était de stopper la déforestation de Tripa. Pour ses futures plantations de palmiers à huile, l'entreprise PT Kallista Alam incendiait une forêt au fragile écosystème dans le district Nagan Raya District de la province Aceh.

Mas Achmad Santosa, directeur général du Centre indonésien pour le droit en matière d’environnement, a déclaré cette semaine que la société PT Kallista Alam a vu toutes ses activités suspendues à Tripa et fait l'objet d'une enquête pour ses nombreuses infractions : brûlis illégaux pour des plantations toutes aussi illégales, violation des lois de protection environnementale du pays. 

Le ministère public a engagé des poursuites contre les politiciens et organismes gouvernementaux corrompus qui ont délivré les autorisations pour les plantations de Tripa.  

La forêt de Tripa s'est vu restituer son statut original de réserve naturelle. Sur un plan datant de mai 2011, les tourbières faisaient partie intégrante de l'écosystème de Leuser. Celles-ci étaient donc protégées de la destruction. Mais, en novembre de la même année, le puissant lobby de l'huile de palme avait réussi à faire modifier cette carte et exclure les tourbières de Tripa de la zone de protection. La société PT Kallista Alam avait alors obtenu un permis pour ses plantations. 

Empêcher les plantations de palmiers à huile est un succès majeur pour la protection de l'environnement. La forêt de Tripa possède une biodiversité animale et végétale particulièrement riche. Elle abrite nombre d'espèces menacées dont l'une des plus denses populations des 6.500 orangs-outans de Sumatra restants. Ils ont de nouveau une chance de survivre.

Merci beaucoup pour votre soutien !