La centrale à biomasse de Gardanne bloquée par la justice !

Texte : "Victoire pour les forêts de France et du monde" avec en arrière-plan une vue aérienne sur une vallée et ses forêts majestueuse dans les Cévennes

9 juin 2017

Grande victoire pour les associations, élus et citoyens mobilisés depuis plusieurs années : le tribunal administratif de Marseille vient d’annuler l'autorisation d'exploitation de la méga-centrale à biomasse d’E.On / Uniper à Gardanne. Sauvons la forêt a participé avec une pétition réunissant plus de 190.000 signatures.

La longue lutte contre la centrale à biomasse du géant allemand de l’énergie E.On / Uniper à Gardanne porte enfin ses fruits : le tribunal administratif de Marseille a suivi l’avis du rapporteur public et annulé l’autorisation d’exploitation de ce qui devait être la plus grande centrale à biomasse de France.

« C'est une décision logique, car il y avait à la fois un défaut de consultation du public et une insuffisance de l'analyse de l'impact de l'approvisionnement en bois de la centrale sur la ressource de la région » explique Me Éric Posak interrogé par Le Figaro.

C’est une grande victoire pour les associations plaignantes France Nature Environnement, Convergence écologique des Bouches du Rhône, Les Amis de la terre ainsi que les parcs régionaux du Verdon et du Luberon.

Ce succès résulte aussi à n’en pas douter de la mobilisation citoyenne locale, nationale et internationale. Sauvons la forêt agit depuis 2014 pour faire connaitre ce cas d’aberration écologique à 1,4 milliards d’euros pour le contribuable. Notre pétition a réuni à ce jour plus de 190.000 signatures.

Nous resterons bien-sûr vigilants sur cette affaire qui, selon le quotidien La Croix, pourrait être portée en appel, voire devant le Conseil d’État. La balle est maintenant dans le camp politique.

 

Informations supplémentaires