La résistance sauve un site du patrimoine mondial en Malaisie

Des indigènes Penan et Berawan manifestent contre le déboisement de la forêt de Mulu dans l’état du Sarawak en Malaisie La résistance de la population locale s’est révélée efficace (© Bruno Manser Fonds)

31 août 2019

Les indigènes Berawan et Penan ont sauvé la forêt pluviale du Mulu de la destruction en Malaisie. L’entreprise d’huile de palme Radiante voulait déboiser 4 400 hectares de forêt tropicale de grande valeur à proximité immédiate du Parc national du Gunung Mulu. Elle a dû retirer ses engins.

Un chaland transportant quatre bulldozers et quatre pelles a descendu la rivière Tutoh afin de quitter la région, a annoncé le Fonds Bruno Manser. Les indigènes Penan et Berawan s’étaient opposés avec véhémence aux plantations de palmiers à huile en barrant la route aux bulldozers. La forêt tropicale du Mulu est le seul site du Sarawak classé au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Sauvons la forêt a soutenu les indigènes avec une pétition signée par 205 852 personnes.

Mais le danger persiste. Apparemment, l’entreprise a intenté une action en dommages et intérêts à hauteur de 24 millions d’euros.

Nous poursuivons donc notre campagne.