La forêt de Kafuga est sauvée en Ouganda

Une maman gorille fait des câlins à son bébé Les gorilles des montagnes vivent uniquement dans les parcs nationaux de Bwindi - Ouganda - et des Virunga - RDC / Rwanda (© CC BY-SA 2.0)

28 oct. 2020

Bonne nouvelle en provenance d’Ouganda : la forêt de Kafuga ne sera pas défrichée pour l’établissement de plantations de thé. Un tribunal a décidé la conservation de cette stratégique zone limitrophe de l’habitat des gorilles, en l’attribuant à la communauté locale et en exigeant sa protection juridique dans un délai d’un an.

La forêt de Kafuga joue le rôle de tampon pour la Forêt Impénétrable de Bwindi, dans laquelle vivent environ un tiers des 1100 gorilles des montagnes restant à ce jour sur notre planète. La forêt de Kafuga est un coin de paradis en soi, qui abrite, sur 250 hectares, des centaines d’espèces d’oiseaux, des petits rongeurs, des chimpanzés, ainsi que 200 espèces d’arbres, dont certaines endémiques.

La lutte pour la préservation de la forêt de Kafuga dure depuis plusieurs années. Déjà en mai 2016, douze personnes avaient été arrêtées pour avoir abattu des arbres sans autorisation. La Haute Cour de la ville de Kabale, située au sud-ouest du pays, avait par la suite exigé aux défenseurs de l’environnement de fournir des preuves attestant que les suspects avaient agi à l’intérieur de la forêt de Kafuga. La cartographie de la zone, que Sauvons la forêt a soutenu financièrement, a donc été cruciale pour le verdict.

Le tribunal a rejeté l’argument des inculpés, à savoir que les parcelles forestières, sur lesquelles ils ont coupé des arbres, leurs appartenaient. Il a au contraire affirmé le rôle de « gardien de la forêt » du gouvernement local, dont il exige la mise sous protection de la zone dans un délai d’un an.

Robert Tumwesigye Baganda, de l’organisation écologiste PROBICOU (Pro-biodiversity Conservationists), qui a dirigé les travaux de cartographie, est très heureux de ce succès. Il veut maintenant faire avancer la procédure de mise en place de l’aire protégée.

Sauvons la forêt a soutenu l’action de PROBICOU par des dons et par l’organisation d’une mobilisation citoyenne. Nous remercions l’ensemble des donateurs ainsi que les 257 591 signataires de notre pétition.