Stop aux réformes facilitant les crimes environnementaux !

Incendies à Sumatra + texte CORRUPTION

Urgence en Indonésie : le Parlement a voté des réformes visant à réduire le pouvoir de l’agence anti-corruption KPK et à modifier le Code pénal. Si le Président Widodo les promulgue, il deviendrait plus difficile de révéler les crimes environnementaux et de condamner les coupables. Demandons-lui de refuser ces réformes.

Appel

Au Président indonésien Joko Widodo

La lutte contre la corruption et les crimes environnementaux ne doit pas être entravée. Merci d’opposer sans plus attendre votre refus à ces réformes nocives.

Afficher la lettre de pétition

En Indonésie, deux grandes réformes législatives votées par le parlement poussent des milliers de manifestants dans les rues. Celles-ci représentent également un danger pour l’environnement :

- La réforme de la Commission pour l’éradication de la corruption (KPK) représenterait une rupture catastrophique. Jusqu’à présent, ses enquêteurs pouvaient recueillir en toute indépendance des faits contre des entreprises et ont même envoyé des politiciens corrompus derrière les barreaux. Cela pourrait bientôt être fini, s’ils étaient assujettis au Parlement et dépendaient de la police et du ministère public – l’appareil judiciaire étant touché par la corruption.

- Avec le remaniement du Code pénal, il deviendrait plus difficile de traduire en justice les entreprises qui violent les lois environnementales. Seuls ceux qui ont allumé l’allumette seraient poursuivis et condamnés, et non les commanditaires des incendies criminels, notamment les responsables de plantations.

L’Indonésie se trouve à la croisée des chemins en matière de protection des forêts : d’une part, le Président Joko Widodo a refusé de nouvelles plantations de palmiers à huile sur des sols tourbeux. D’autre part, des incendiaires ont brûlé d’immenses surfaces de forêts et de plantations à la demande d’entreprises d’huile de palme. 

Les émissions générées par les incendies font de l’Indonésie l’un des plus gros pollueurs de 2019, alors que la lutte contre le changement climatique rend indispensable la protection des forêts.

La promulgation de ces réformes par le président Widodo inciterait à encore plus de destructions environnementales et serait du pain bénit pour les criminels, presque assurés de voir leurs méfaits rester impunis.

Merci de signer et diffuser au plus vite notre pétition au président indonésien.

Contexte

Destinataire de la pétition

En plus de signer la pétition, il vous est possible de contacter directement son destinataire :

  • M. Joko Widodo, Président de la République d’Indonésie

Ambassade de la République d’Indonésie
47/49, rue Cortambert
75116 Paris
Tél : +33 1 45 03 07 60
Fax : +33 1 45 04 50 32
Courriel : komparis@amb-indonesie.fr

Sans oublier de l’interpeller sur les réseaux sociaux :
Facebook: https://www.facebook.com/presidenID
Twitter: https://twitter.com/jokowi

Lettre

Au Président indonésien Joko Widodo

Monsieur le Président,

Depuis votre entrée en fonction, vous avez introduit des mesures visant à stopper la destruction des forêts tropicales et des tourbières et à traduire en justice les entreprises qui violent les lois environnementales. Ces mesures ont été saluées par les défenseurs de la nature dans le monde entier.

Nous sommes aujourd’hui très inquiets du vote par le Parlement de réformes du Code pénal et de la loi portant sur la Commission pour l’éradication de la corruption, car elles constituent une grave menace pour l’environnement.

Grâce à son indépendance, la Commission pour l’éradication de la corruption a pu, par exemple, engager des procédures à l’encontre d’entreprises et de personnes ayant enfreint la loi lors de l’attribution des concessions d’huile de palme.

Les lois pénales ont permis, jusqu’à présent, de traduire les instigateurs de crimes environnementaux devant la justice, notamment les entreprises qui commanditent des incendies criminels.

Or, tout cela est désormais du passé si vous n’intervenez pas.

Nous vous demandons de refuser sans plus attendre la promulgation de ces réformes nocives pour l’environnement et les droits de l’homme. Au regard de la lutte pour le climat, qui rend indispensable la protection des forêts, cela serait extrêmement bénéfique à votre réputation personnelle et celle de votre pays dans le monde.

Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Président, l’expression de notre profond respect.

Cette pétition est également disponible en :

100 910

Aidez-nous à atteindre les 150 000 signatures :

Dernières activités