E.On / Uniper veut brûler les forêts françaises à Gardanne !

Des montagnes de bois en attente d'être brûlées dans la centrale à biomasse Provence 4 d'E.On à Gardanne La centrale à biomasse d’E.On menace les forêts françaises et du monde (© Rémy Carrodano - Montage : Sauvons la forêt)

Le géant de l’énergie E.On / Uniper veut mettre en service un monstre industriel en Provence : la centrale à biomasse de Gardanne dévorera annuellement près d’un million de tonnes de bois en provenance des forêts de France et du monde. Mobilisons-nous contre cette aberration écologique grassement subventionnée par l’État français !

Lettre

M. Nicolas Hulot, Ministre de la Transition écologique et solidaire, Directoire d’E.On

Pour la préservation des forêts françaises et du monde : Stop à la centrale à biomasse d’E.On / Uniper à Gardanne et son subventionnement par l’État !

Afficher la lettre de pétition

La centrale de Gardanne en Provence, en phase expérimentale, est la plus grande centrale à biomasse de France. Elle brûlera 1 million de m3 bois par an, soit 50 fois la hauteur de l’Arc de Triomphe de Paris pour produire de l'électricité, sans récupération de la chaleur. Son rendement est catastrophique ! 37 % annoncé par E.On / Uniper : près de 7 arbres sur 10 partiront en fumée !

La centrale à biomasse de Gardanne, ce serait

- Une déforestation sans précédent dans tout le sud de la France par des coupes rases de forêts souvent protégées….du bois provenant aussi du Brésil, d’Amérique du sud, du Canada, d’Afrique, d’Europe de l’est…. !

- Une pollution généralisée avec des risques graves pour la santé : émissions de particules fines, (PM 10 et PM 2,5) considérées par l’OMS comme produits cancérigènes… provoquant des maladies respiratoires, cardiovasculaire, etc. Incinération de déchets de bois polluants (dioxines, métaux lourds...) et de résidus cendreux radioactifs…sans compter plus de 500 camions par jour transporteront le bois, les cendres et le charbon...!

- Une dilapidation de l'argent public et privé par un prélèvement direct sur la facture d’électricité de chaque foyer français (23 millions) sans concertation publique. Une ponction de 70 milllions €/an durant 20 ans, soit plus de 1,4 milliards € exonérés de taxe qui iront dans la poche de la multinationale E.On / Uniper.

Arrêtons le soutien aux énergies fossiles, le dumping social et le chantage à l’emploi, le pseudo marketing vert et la production d’électricité spéculative, orchestrés par le lobbying des multinationales.

Soutenez les collectifs locaux dans leur lutte contre ce mégaprojet climaticide en faisant un don pour financer leurs actions devant la justice française et européenne.

Et en signant la pétition !

Contexte

Un grand projet inutile ?

Passer de l'entité E.ON / Energies renouvelables à Uniper / Energies fossiles dans le giron de la multinationale allemande est une décision juridique qui à interpelé le CVGG. Sans compter que la centrale technique semble entachée de nombreuses distorsions réglementaires et juridiques par rapport à l'appel d'offres auquel elle a candidaté en 2010. Lorsque la préfecture des Bouches-du-Rhône autorise le projet en 2012, l'opposition à ce projet s'est développé de toutes parts, citoyens, milieu institutionnel, élus contre ce projet considéré comme un grand projet inutile...

Procédures administratives. Faire respecter les lois française et européenne

Dès 2013, deux recours administratifs sont déposés par la FNE et plusieurs associations dont le CVGG. Les fédérations et associations locales environnementales rejoignent le camp de l'opposition à ce projet, tout comme le conseil général des Hautes-Alpes, 8 communautés de communes et 33 communes de la région.Tous prennent position contre un "gaspillage notoire de la ressource naturelle". Le conseil régional Provence-Alpes-Côte d'Azur propose, lui, un moratoire en attendant "l'élaboration et l'approbation de plans d'approvisionnement durables".

Les associations locales, par l’intermédiaire de la FERN à Bruxelles, envisagent de porter en justice auprès du parlement européen le projet d’EON/UNIPER. Pour deux raisons :

1- L’absence de notification par la France du prélèvement sur les factures d’électricité de tous les foyers français sur la ligne CSPE ( contribution au service public de l’énergie) auprès de l’Europe !!

2- La condamnation de la France par le parlement/commission européenne pour non traitement des particules fines (pénalités en cours)

Cependant cette nouvelle démarche juridique - en plus de celle en cours dans le sud de la France - coûterait environ 2000 €. Jusqu’à ce jour, les frais d’avocat ont été payé intégralement par des dons citoyens et associatifs. Nous vous invitons vivement à soutenir financièrement cette démarche en faisant un don auprès de l'association Convergence Ecologique du Pays de Gardanne (CEPG).

Accéder au formulaire de don sur le site Helloasso

 

Vidéo : Menaces sur la forêt française

Documentaire réalisé par Grimont Benoît (Morgane Production) et diffusé sur France 5

Voir la version intégrale du documentaire >>>

 

Publications du Collectif SOS Forêts du Sud

• Rapport intégral „Halte à la biomascarade - Non ! aux mégacentrales d’E.On et d’Inova
• Blog consacré au projet d’E.On à Gardanne  Collectif Forêts du Sud 
• Articles de Nicholas Bell publiés sur le site forumcivique.org :
1- FORÊT: Halte à la biomascarade
2- FORÊTS: Contre le délire d’E.On
3- DOSSIER FORÊT: Ca brûle pour la forêt!



Informations supplémentaires

Médias
• Article de France 3 Provence-Alpes  Gardanne : la forêt au coeur du débat écologique
• Article du Point  Gardanne : le choc électrique
• Article de Haute Provence Info  Quatre acteurs régionaux déposent un recours contre la centrale E.ON de Gardanne
• Article de la Tribune  E.On, la mégacentrale qui enflamme les Cévennes
• Article de Reporterre  La centrale à biomasse de Gardanne menace les forêts cévenoles
• Rapport de Reporterre  E.On, la centrale thermique de Gardanne et la châtaigneraie cévenole
• Article du Canard enchainé du 12 février 2014  Une volée de bois vert dans la chaudière
• Articles d’Actu-Environnement  1-E.ON concrétise son projet controversé de centrale biomasse à Gardanne , 2- Centrale de biomasse à Gardanne : le parc national des Cévennes et E.ON signent un protocole
• Article de La Provence échoplanète  Biomasse : la centrale de Gardanne va-t-elle griller la filière bois ?
• Article d’Enerzine.com  Provence 4 : la plus puissance centrale électrique biomasse de France
• Article de CQFD  Centrale à charbon de Gardanne et déforestation des Cévennes

Biomasse
• Publication des Amis de la Terre  Aspiré par des centrales géantes, le bois n’est plus écologique
• Rapport de Greenpeace Canada  De biomasse à... biomascarade - Pourquoi brûler des arbres à des fins énergétiques menace le climat, les forêts et la population
• Articles du Monde  1- Ségolène Royal fait feu de tout bois, 2- La biomasse, dévoreuse de terres agricoles et de forêts ?
• Article de la Global Forest Coalition  La conversion de centrales à charbon en biomasse : une catastrophe pour les forêts de feuillus

En anglais
• Rapport de Biofuelwatch  Biomass: The Chain of Destruction
• Littérature scientifique et informations de fonds sur le sujet de la biomasse  Resources on (Wood) Biomass for Heat and Power: Scientific Articles, Fact sheets and Reports, Letters and Resolutions, Background about the Forest Stewardship Council, Videos



Destinataires de la pétition

En plus de signer la pétition, il vous est possible de contacter directement ses destinataires :

Autorités françaises

M. Nicolas Hulot, Ministre de la Transition écologique et solidaire de la République française

Ministère de la Transition écologique et solidaire
Hôtel de Roquelaure
246, bd Saint-Germain
75007 Paris
Tél. : +33 (0)1 40 81 21 22

Formulaire de contact
Twitter: https://twitter.com/@N_Hulot

Directoire d'E.On

M. Johannes Teyssen, Directeur général et président du directoire d’E.On
M. Leonhard Birnbaum, Membre du directoire d’E.On
M. Jørgen Kildahl, Membre du directoire d’E.On
M. Bernhard Reutersberg, Membre du directoire d’E.On
M. Klaus Schäfer, Directeur financier et membre du directoire d’E.On
M. Mike Winkel, Membre du directoire d’E.On

E.On SE
E.ON-Platz 1
40479 Düsseldorf
Allemagne
Tél : +49 (0)211 4579 0
Fax : +49 (0)211 4579 501
Courriel : info@eon.com

E.On France S.A.S
5, rue d’Athènes
75009 Paris
Tél : +33 (0)1 44 63 39 98
Fax : +33 (0)1 44 63 39 99

Courriel : efr_sales@eon.com

 

Lettre

M. Nicolas Hulot, Ministre de la Transition écologique et solidaire, Directoire d’E.On

Monsieur le Ministre,
Madame, Monsieur,

Le groupe allemand de distribution d’énergie E.On veut convertir la centrale thermique Provence 4 à la biomasse. En brûlant près d’un million de tonnes de bois chaque année, la centrale d’E.On serait une menace pour les forêts et pour la biodiversité de la région, mais aussi pour celles du Canada et des États-Unis.

En sus de la destruction des forêts du sud de la France, le projet de méga-centrale à biomasse d’E.On menace de nombreux emplois dans les filières du bois, de l’énergie et du tourisme dans ces régions. Et tout cela pour un bilan carbone pire que celui de la centrale précédente au charbon !

Je demande aux autorités françaises, et en premier lieu à la Ministre de l’Écologie Ségolène Royal, de retirer l'autorisation d'exploitation donnée à E.On et d’allouer les importants fonds publics qui lui sont incompréhensiblement destinés au soutien de projets énergétiques territoriaux lancés après une vaste consultation des citoyens.

Je demande au directoire d’E.On d’abandonner le projet néfaste et dispendieux de centrale à biomasse de Gardanne.

Je vous prie de croire, Madame la Ministre, Madame, Monsieur, à l'assurance de ma considération et de ma vigilance citoyenne.

Mises à jour

succès | 9 juin 2017

La centrale à biomasse de Gardanne bloquée par la justice !

Texte : "Victoire pour les forêts de France et du monde" avec en arrière-plan une vue aérienne sur une vallée et ses forêts majestueuse dans les Cévennes

Grande victoire pour les associations, élus et citoyens mobilisés depuis plusieurs années : le tribunal administratif de Marseille vient d’annuler l'autorisation d'exploitation de la méga-centrale à biomasse d’E.On / Uniper à Gardanne. Sauvons la forêt a participé avec une pétition réunissant plus de 190.000 signatures.

suite

actualités | 3 mai 2017

E.On / Uniper : le rapporteur public contre l'exploitation de la centrale biomasse de Gardanne

Le tribunal administratif de Marseille a examiné le jeudi 27 avril le recours des opposants à la centrale biomasse d’E.On / Uniper à Gardanne. Et bonne nouvelle : le rapporteur public, dont la mission est d’éclairer la décision du tribunal, a demandé l’annulation de l’arrêté préfectoral autorisant l’exploitation de la centrale.

suite

actualités | 20 janv. 2017

Marche pour la santé publique et l'environnement

Le dimanche 5 février 2017, les opposants à la centrale biomasse d’E.On se rassembleront à Gardanne pour dénoncer le pillage des forêts, l’augmentation de la pollution et les dangers pour la santé publique, l’aberration énergétique et la dilapidation d’argent public provoqués par le projet.

suite

actualités | 18 janv. 2017

Le combat juridique des associations, syndicats et communautés de communes

Actions en justice et procédures administratives contre la centrale à biomasse Provence 4 d’E.On à Gardanne de 2013 à 2016.

suite

actualités | 17 oct. 2015

À voir absolument : Menaces sur la forêt française

France 5 diffusera le mardi 20 octobre 2015 à 20h40 le documentaire « Menaces sur la forêt française ». De la France au Québec en passant par l'Angleterre et les Etats-Unis, militants, élus locaux et scientifiques y révèlent les menaces que le projet pharaonique d’E.On à Gardanne fait peser sur la forêt française et du monde.

suite

actualités | 15 oct. 2014

E.On répond à notre visite

Le groupe allemand E.On nous a fait parvenir plusieurs documents pour tenter de nous rassurer sur la problématique de l’approvisionnement en bois de la centrale à biomasse Provence 4 de Gardanne. Sauvons la forêt met à la disposition de ses lecteurs ces documents dans leur intégralité.

suite

actualités | 25 sept. 2014

E.On : ne brûlez pas nos forêts !

Sauvons la forêt a remis la pétition « E.On veut brûler les forêts françaises à Gardanne ! » au siège social du  groupe allemand E.On à Düsseldorf. Nous avons remis la liste des presque 114 000 personnes qui, de par le monde, ne veulent pas voir leurs forêts brûlées dans une centrale à biomasse pour produire une soi-disant énergie propre.

suite
Signer la pétition

Aidez-nous à atteindre les 200 000 signatures :

195 360
Dernières activités